Nouvelles technologies, Jeux vidéo, Cinéma, Blu-ray…
Logo horizontal

Test Fracture - PS3

Depuis sa séparation avec Microsoft Games, Day 1 Studios n’a pour ainsi dire rien produit. Heureusement, les développeurs de Mechassault ont signé un contrat avec LucasArts pour une toute nouvelle propriété intellectuelle s’intitulant Fracture. Jeu d’action à grand spectacle, Fracture mise une grosse partie de son intérêt sur son moteur physique et son gameplay qui permet de déformer le terrain pour l’utiliser à son avantage. Une caractéristique plutôt originale qui laissait présager un jeu sortant des sentiers battus. Est-il parvenu à tenir toutes ses promesses ?

La guerre prend une nouvelle forme

Dans un futur plus ou moins proche, les Etats-Unis connaîtront de multiples bouleversements économiques qui conduiront le pays à se diviser en deux parties. D’un côté, la mère patrie, fidèle au pouvoir de Washington et de l’autre, les pauvres parias « pacifiquiens », laissés dans leur misère par le gouvernement, qui vont tenter de renverser le pouvoir pour tirer leur épingle du jeu. Dans ce contexte tendu, le joueur incarne un soldat d’élite du pouvoir fédéral. Envoyé en mission pour capturer le général de l’armée « Pacifique », il découvre rapidement qu’une terrible menace plane sur le monde et que le général qu’il désire capturer est prêt à tout pour venger la mort de ses deux filles et de son peuple.
ingame screen

Malgré un scénario somme toute assez classique, Fracture parvient à imposer un univers cohérent et nous scotche à notre pad dès le début de l’aventure pour pas moins de 7 heures de fun et de destruction massive ! Vous l’aurez compris, ce n’est pas un jeu qui fait dans la dentelle. L’aventure se révèle être une longue balade dans des décors ultra linéaires où l’on doit semer le chaos à grands coups de bazookas, grenades et autres charges explosives. Les bâtiments s’effondrent, les ennemis tombent par dizaines et les corps sont emportés par le souffle des explosions. Vous vouliez un jeu tactique ? Passez votre chemin, le titre de Day 1 Studio mise tout sur le fun et la nervosité des combats. Bien sûr, il arrive assez régulièrement que ceux-ci soient confus ou souffrent de quelques ralentissements à cause des trop nombreuses explosions affichées à l’écran, mais ne gâchons pas notre plaisir, Fracture est un titre extrêmement agréable à parcourir pour quiconque apprécie l’action.

La grosse particularité du soft provient bien sûr de son système de modification du terrain. Concrètement, en dehors de deux armes, vous emportez avec vous un accessoire qui vous permet de modifier les décors en temps réel, que ce soit en soulevant ou en abaissant le sol. Une grosse partie des quelques énigmes qui parsèment l’aventure font appel à vos facultés mentales et vous demandent d’imaginer une manière de vous sortir d’une mauvaise situation en modifiant directement le décor. Le concept montre vite ses limites puisqu’il n’est pas possible de creuser un trou de 50 mètres comme c’était le cas dans Red Faction… Néanmoins, il faut reconnaître que cette caractéristique permet d’apporter un peu de piment aux parties, faute d’être révolutionnaire et réaliste…

Manque de piment ?

A côté de cela, le soft reprend toutes les mécaniques classiques d’un jeu d’action, avec des armes nombreuses et variées, une courte phase en véhicule, le grand méchant général et son armée des ténèbres, des mutants et même des sortes d’araignées qui sortent du sol. Les amateurs du genre ne seront clairement pas dépaysés. Le problème, c’est que Fracture a beaucoup de mal à sortir de ces clichés et s’impose comme une grosse série B un peu ringarde certes, mais diablement efficace tout de même ! Malheureusement, le divertissement reste de courte durée puisqu’il ne faut pas plus de 7 petites heures pour venir à bout du mode solo, après quoi on peut tenter le challenge en multijoueur en affrontant onze amis à travers les quelques modes de jeu disponibles. Encore une fois, cela reste extrêmement classique, même s’il faut reconnaître que s’affronter à grands coups de blasters et de roquettes est toujours aussi agréable ! Du côté des grosses déceptions, on citera les quelques ralentissements, l’action parfois confuse, le manque d’originalité et d’envergure du soft et le héros de l’histoire, ce dernier manquant cruellement de panache. Dommage car Fracture avait un sérieux potentiel, la preuve, il parvient tout de même à nous donner d’excellentes sensations de jeu !
ingame screen

D’un point de vue technique, Fracture n’est pas nécessairement très impressionnant mais n’en demeure pas moins un jeu réussi, que ce soit pour sa bande sonore, qui mélange bruitages réalistes, musiques rythmées et voix un peu caricaturales, ou pour ses graphismes où le meilleur côtoie le pire. On sent que Day 1 Studio a voulu bien faire, mais le titre est loin de tenir la comparaison face aux ténors du genre, que ce soit à cause des quelques bugs qui apparaissent à l’écran, de quelques textures immondes ou des effets spéciaux qui sont loin d’être convaincants. Heureusement, les développeurs ont assuré l’essentiel avec des personnages extrêmement bien modélisés, des décors variés, des tas d’effets spéciaux à l’écran et surtout beaucoup d’action, raison pour laquelle le jeu ralentira lorsque les ennemis sont un peu trop présents à l’écran. Dommage, avec un peu plus d’attention, Fracture aurait pu marquer les esprits !

Ma conclusion

Sans être une révolution, Fracture s’impose comme un jeu d’action sympathique, nerveux, agréable à prendre en main et excessivement fun. Malheureusement, son manque d’ambition, sa durée de vie assez légère et son concept beaucoup trop limité l’empêchent d’accéder au rang de bon jeu. En l’état, reste donc un jeu d’action très honnête qui saura vous satisfaire le temps d’un ou deux après-midi…

Génération v2


Facebook Twitter Google

Joues pour de vrai


Logo ICI

Ca c'est un site qui permet de gagner de l'argent à Fifa, PES, COD, TitanFall et même SC2.

Enjoy.