Nouvelles technologies, Jeux vidéo, Cinéma, Blu-ray…
Logo horizontal

Football Manager Handheld 2008 | Test PSP

La désormais célèbre série de gestion footballistique Football Manager revient sur PSP avec un opus 2008 que l’on attendait plus fourni que ses prédécesseurs et aussi intéressant que son homologue PC. Reste à savoir ce que Sports Interactive et Sega ont préparé pour les amateurs de management portable avec ce troisième volet dont nous vous proposons aujourd’hui le test.

Le management de poche

Football Manager Handled 2008 débarque alors que la saison européenne de football suit son cours depuis plusieurs semaines. L’occasion d’avoir un contenu totalement mis à jour ? Presque dirons-nous. Car outre quelques changements d’entraîneurs de dernière minute, les effectifs du titre de Sports Interactives sont tout simplement au point. Du point de vue du contenu, cette version portable est toujours aussi limitée puisque seules les ligues de dix pays sont proposées (exemple pour la France : la Ligue 1 Orange, la Ligue 2 Orange et le National). On regrettera également l’impossibilité de manager plusieurs clubs avec une seule partie, la capacité de la PSP étant sûrement la principale fautive. Notons également la présence du multijoueur en Wi-Fi, une option intégrée l’année passée qui permet le temps d’un seul et unique match d’affronter l’un de vos amis. Rien de transcendant même s’il faut saluer l’initiative prise lors de l’opus précèdent que l’on aurait aimé plus approfondie dans cette mouture 2008.
Menu

Mais Football Manager Handled 2008 c’est avant tout un mode de gestion solo qui, une fois son équipe sélectionnée, prend toute son ampleur. Avant le véritable début de la saison, une série de matchs amicaux vous attend pour vous permettre de vous familiariser avec les diverses possibilités qui vous sont offertes. Sélectionner les joueurs qui constitueront votre équipe, vérifier leur forme, leur mental, leur attribuer un poste, choisir la formation tactique de votre équipe ou encore définir la mentalité générale des joueurs, les différentes options sont vite passées en revues. L’entraînement est également de mise avec la traditionnelle possibilité de sélectionner le type le plus approprié pour son effectif. De la même manière, en plein match, on se contente de suivre les indications de la partie en cours et d’interagir sur la stratégie individuelle et générale de l’équipe en fonction des performances de cette dernière, bien qu’en définitive ces actions n’interfèrent que très peu sur le résultat final. Les transferts sont également de la partie avec un budget à gérer, des prêts, des transferts de dernières minutes et autres évènements bien connus des personnes familières avec le mercato. Cet opus 2008 ressemblent donc à l’opus précédent, la preuve il souffre du même malaise : la limite de la base de données (et donc des possibilités de jeu). L’UMD est-il si limité que cela ?

Une réalisation simpliste, encore…

On l’attendait, mais les développeurs ne l’ont pas intégré dans cette mouture 2008. Quoi vous demanderez-vous ? Tout simplement la retranscription des matchs grâce à un petit moteur physique, un plus qui aurait largement plaidé en faveur du jeu. Il faudra donc une nouvelle fois se contenter d’un indicateur textuel pour suivre l’évolution d’un match en cours. Côté ergonomie des menus, principaux éléments de ce jeu de gestion, l’agréable surprise vient de l’ajout de couleurs qui permet d’identifier plus clairement les éléments à l’écran. Pas franchement transcendant mais assez efficace pour être souligné. La navigation se fait quant à elle grâce aux gâchettes gauche et droite de la PSP, avec les quatre touches de la console comme éléments d’interaction sur les menus. Simple, mais pas toujours efficace ni très claire. Quant à la bande sonore, mis à part une poignée de bruitages futiles, elle est tout simplement absente.
Choix d'une équipe

Conclusion

Alors que faut-il penser de ce Football Manager Handled 2008 au final ? Bien plus maigre que son homologue PC, le titre de management de Sega reste tout de même prenant. On aime suivre l’évolution d’un match et vibrer en fonction des résultats de notre équipe. Le côté gestion, bien que réduit à de simples applications de management, séduit tout de même et réussit à nous mettre dans la peau de l’entraîneur virtuel que l’on cherche à être. Mais le titre, au contenu tronqué, ne surprend guère. Il reprend la base de ses prédécesseurs et se contente de nouveautés anodines, comme des menus plus colorés qui apportent tout de même une légère note de satisfaction. Les détenteurs du volet 2007 peuvent passer leur chemin alors que les nouveaux amateurs de gestion footballistique se satisferont de trouver un titre de ce calibre sur la portable de Sony. Espérons au moins que l’année prochaine on pourra assister aux matchs autrement qu’en lisant quelques phrases à l’écran.

Génération v2


Facebook Twitter Google

Joues pour de vrai


Logo ICI

Ca c'est un site qui permet de gagner de l'argent à Fifa, PES, COD, TitanFall et même SC2.

Enjoy.